vendredi 9 décembre 2016

Canada : quelle ville choisir ?

Les séjours linguistiques au Canada présentent de nombreux avantages, et trois grandes villes se détachent et caractérisent le pays : Montréal, Toronto et Vancouver. Trois villes qui attirent bon nombre d’expatriés ou d’étudiants. Mais laquelle choisir ? Voici un petit guide qui pourra vous aider à choisir la ville dans laquelle poser ses valises pour quelques temps.




 Montréal : la francophone



Située au Québec, elle est donc la ville canadienne la plus francophone, 50% de la population avait pour langue principale le français en 2011. Contre seulement 16% pour l’anglaise. Montréal est donc une ville où il peut être facile de s’installer et de créer des connexions lorsque l’on est francophone. Mais pour un séjour linguistique où l’on souhaite être immergé au cœur de la langue anglaise, ce n’est pas la destination idéale puisque l’on n’est jamais réellement entouré totalement d’anglophones.
La ville de Montréal possède de nombreuses similitudes à l’Europe en ce qui concerne le style de vie, que ce soit au niveau gastronomique, climatique ou social. Mais les influences canadiennes et nord-américaines donnent l’impression d’être au cœur d’un mélange de cultures des plus fascinants.
En ce qui concerne la taille, Montréal est la deuxième ville la plus peuplée du pays (1 999 795 habitants), derrière Toronto. Il y est très facile de s’y déplacer tant le réseau de transports est de qualité, un grand nombre d’habitants prend ce qui est considéré comme un des meilleurs réseaux d’Amérique du Nord.
Le coût de la vie n’est pas excessif pour une grande ville d’Amérique du Nord, notamment en comparaison à Toronto, que ce soit au niveau du logement, des transports ou de la nourriture.










 Toronto : la dynamique



Elle est la ville la plus peuplée du Canada (6 129 000 habitants) et la cinquième plus peuplée d’Amérique du Nord. Elle est le centre financier et économique du pays, et est considérée comme une ville mondiale.
Toronto est souvent comparée à New York avec sa skyline faîte de très hauts buildings, dont la CN Tower qui est la deuxième plus grande tour du monde. La comparaison est aussi dûe au fait que Toronto, comme New York, est une des villes les plus cosmopolites au monde. 49% des résidents ne sont pas nés au Canada. Il y a d’ailleurs des quartiers où les communautés sont regroupées tels que Chinatown, Little India ou Little Italy C’est aussi une ville riche en activités et très dynamique, la culture et le sport y ont une place importante. Toronto possède des clubs engagés dans les prestigieuses compétitions nord-américaines de basket-ball (NBA), baseball (MLB), football (MLS) et hockey (LNH).
L’anglais y est la langue principale et exclusive en milieu professionnel. Ce qui fait de la ville un lieu idéal pour se plonger dans un univers anglophone et apprendre l’anglais au quotidien.
Le climat y est « modéré », c’est-à-dire que les hivers sont froids et les étés sont chauds et humides. Les doudounes sont donc de sortie en hiver et les débardeurs en été.
En ce qui concerne le coût de la vie, Toronto est la ville la plus chère du Canada. Notamment pour le logement et les transports (le metro pass coûte 126$ par mois). Il est plus économique de vivre en colocation, ce qui est très courant chez les étudiants ou jeunes actifs. Et un des points négatifs de ce mode de vie cher est le prix des produits français tels que le fromage ou le vin.








 Vancouver : la naturelle



Troisième plus grande aire urbaine du pays (2 300 000 habitants), Vancouver est une ville portuaire située autour de l’océan Pacifique. Elle est aussi une ville très cosmopolite puisque 52% des résidents ont une autre langue maternelle que l’anglais. Malgré cela, la majorité de la population parle anglais, ce qui ne posera donc pas problème pour l’apprentissage de la langue.
Elle est régulièrement citée comme une des villes les plus agréables au monde pour sa qualité de vie. Elle est très propre et les efforts pour en faire une ville verte de première envergure sont considérables. Cependant le coût de la vie y est très cher, plus qu’à Toronto, ce qui en fait la ville la plus chère du Canada. Le prix du logement y est très élevé même si la municipalité essaye de résorber cela. Prévoyez donc un budget important pour vous loger.
Le climat y est modéré mais globalement plus frais que les autres grandes villes canadiennes, et sortez les capuches car il y pleut 300 jours par an. La proximité entre l’océan et la haute montagne offre à Vancouver un relief unique et magnifique. C’est d’ailleurs une des villes les plus touristiques d’Amérique du Nord. Les Rocheuses sont à proximité et offrent des excursions inévitables lorsqu’on est à Vancouver, tout comme les forêts qui composent les aires alentours, il y est donc facile de trouver le dépaysement à proximité de la ville. Sans oublier la station de ski de Cypress Moutain qui se situe à 30 min de la ville. Vancouver est donc la ville idéale si vous recherchez l’équilibre entre nature et urbanisme.





Réservez votre séjour au Canada sur voyage-langue.com


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire